Présentation de la démarche

L’île de La Réunion est confrontée à un défi colossal : définir un nouveau modèle de développement plus résilient, dans un contexte d’illettrisme très marqué, de croissance continue de la population active et de grands bouleversements globaux – changement climatique, transition énergétique et écologique, révolution technologique et mutation vers une économie de la connaissance. 

Défis du territoire et enjeux propres

Seule université française et européenne de l’océan Indien, elle connaît un développement important et continu depuis sa création en 1982 et accueille actuellement les 2/3 des étudiants du supérieur (soit 14000 étudiants).

Exerçant une mission de service public, elle a à cœur d’offrir une palette de formations la plus large possible afin de permettre à tout bachelier réunionnais de trouver sur son territoire la formation qu’il souhaite suivre pour son projet professionnel.

Son taux de réussite en 1ère année de licence la positionne en bas du classement national, à 20 points en dessous de la moyenne nationale.

Son offre de formation se retrouve en concurrence avec un écosystème d’enseignement supérieur de plus en plus diversifié et offensif, aussi bien sur le territoire réunionnais et que dans la zone océan Indien.

En matière de recherche, l’Université constitue la 1ère force de recherche du territoire (en emplois) et a développé des activités diversifiées, en réponse aux attentes sociétales fortes : préservation des écosystèmes naturels, gestion des risques naturels, sécurité sanitaire et alimentaire, autonomie énergétique, observatoire en Sciences Humaines et Sociales sur les sociétés indianocéaniques. Cette multiplicité des expertises ne favorise pas l’émergence d’une recherche compétitive et visible dans la zone et au-delà. Fragmenté et n’ayant pas constitué de masse critique forte, le système de recherche peine à attirer les investissements nécessaires à l’augmentation des capacités, dans un contexte mondial de concentration des moyens.

A travers ses missions de production, de conservation et de transmission de connaissance, l’Université est un acteur majeur du développement socioéconomique du territoire et pour la zone. Elle a pour rôle, en particulier, d’accompagner la montée en compétences de la population, produire les connaissances nécessaires aux décideurs sur les grandes orientations de notre développement sociétal, et contribuer au développement d’une économie de la connaissance reposant sur les activités de recherche et l’innovation.

Trois grandes orientations

  • Hisser l’Université à une position médiane du classement national des établissements pour la réussite en premier cycle.
  • Constituer, sur le territoire et pour le rayonnement du territoire, des pôles d’excellence scientifique, à portée internationale.
  • Développer la coopération dans la zone indianocéanique à travers le concept d'Université fédérative de l’océan Indien.

La stratégie portée par l’Université pour les années 2016-2020

La stratégie portée par l’Université pour les années 2016-2020 doit permettre d’améliorer sa visibilité et son attractivité auprès des jeunes talents, de garantir un haut niveau de qualité pour la formation et la recherche, à la pointe des nouvelles pédagogies et technologies, de gagner en réactivité pour insérer ses étudiants et ses activités au cœur des secteurs porteurs tout en étant au plus près des préoccupations de ses étudiants, de ses personnels et de ses partenaires.

Pour que cette ambition se concrétise, l’établissement souhaite définir et mettre en œuvre le Schéma Opérationnel de l’Université de La Réunion adossé au Contrat d’Etablissement (projet SOURCE), partagé à la fois en interne et à l’externe, intégrant une articulation forte entre le Contrat d’établissement, signé avec l’Etat en décembre 2015, et s’inscrivant en cohérence avec les différents schémas régionaux, nationaux et européens.

Dans cette perspective, l’Université de La Réunion a confié au cabinet Conseil Technopolis |France|, expert dans l’assistance au pilotage de projets comparables, une mission d’assistance à maitrise d’ouvrage, dont les premières réunions de cadrage ont eu lieu fin de semaine dernière. 

Cette mission, dont les délais sont très contraints, consiste précisément à accompagner l’Université dans l’élaboration de son schéma opérationnel dans une démarche se voulant économe en analyses, tournée vers la simplicité, le pragmatisme et l’action. Elle s’inscrit surtout dans une approche de co-construction avec l’ensemble des acteurs de l’Université et du territoire.

A cet effet, les consultants ont pour mission d’apporter à l’Université un appui opérationnel pour la formalisation du processus de réflexion, l’animation de la démarche engagée, la collecte, ainsi que la synthèse et la valorisation des informations utiles aux processus de réflexion (entretiens individuels et collectifs, en face à face ou par téléphone, co-animation d’ateliers de travail, contributions écrites, questionnaire en ligne).

Par vos contributions, vous participerez toutes et tous à la réussite de la démarche engagée.