EXPO : Mar[r]on[n]ages

Les bibliothèques universitaires, en partenariat avec le Service Régional de l'Inventaire, ont le plaisir de vous proposer l'exposition :

Mar[r]on[n]ages : Refuser l’esclavage à l’île Bourbon au XVIIIème siècle

Du 22 janvier au 10 avril 2021

BU Saint-Denis Droit-Lettres

Du lundi au vendredi de 7h30 à 19h et le samedi de 8h à 12h

Lancement le 22 janvier 2021 à 17H (Nuits de la lecture)

Entrée libre et gratuite

 

Fruit d’une étude pluridisciplinaire sur la fuite des esclaves dans l’intérieur de l’île, cette exposition aborde le marronnage à travers les dernières avancées scientifiques.

Présentation :

L’esclavagisme est présent dès les premières installations définitives humaines à La Réunion pendant la deuxième moitié du XVIIe siècle et conditionne ainsi les rapports humains jusqu’à son abolition officielle en 1848. Durant tout ce temps, il force la migration de près de 200 000 personnes depuis Madagascar, l’Est de l’Afrique, l’Inde et d’autres pays de l’océan Indien pour un travail sans relâche et sans reconnaissance aucune.

Le maronage, qui s’exprime à travers la fuite des esclaves dans l’intérieur de l’île ou à proximité des habitations, ou encore par la tentative de retour au pays d’origine, est une des formes du refus de la condition servile la plus opposée aux propriétaires.

L’exposition aborde cette thématique à travers 5 étapes, en mettant en avant les avancées de la recherche scientifique et en présentant une nouvelle approche du maronage du XVIIIe siècle à La Réunion.

Le fil conducteur de cette présentation propose de se tourner vers le passé pour ne pas oublier celles et ceux qui nous ont précédés, de revenir au présent pour l’étudier au plus proche de sa réalité en utilisant les moyens scientifiques et techniques les plus contemporains, et enfin de se projeter vers l’avenir pour construire et transmettre à celles et ceux qui nous succèdent.
 

Ouvrage de l'exposition :

Esclavage et Marronnages : refuser la condition servile à Bourbon au XVIIIe siècle / sous la direction de Gilles Pignon, Jean-François Rebeyrotte. Paris : Riveneuve, 2020.

+ d'infos