L'Université de La Réunion signe un accord avec l'Université de Kenyatta

Faisant actuellement partie de la délégation du Président de la République en visite au Kenya, l'Université de La Réunion a signé hier un accord-cadre avec l'Université de Kenyatta (Kenya), facilitant les échanges d'étudiants et
d'enseignants entre les deux établissements.

Poursuivant sa stratégie de rayonnement dans son bassin géographique, l’Université de La Réunion a signé un accord-cadre avec l'Université de Kenyatta, ce jeudi 14 mars en présence de la Ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, et de la Ministre kenyane de l’Éducation, Amina Mohamed.


Cet accord vient encadrer formellement les échanges d’étudiants et d’enseignants-chercheurs, ainsi que des projets de formation et de recherche communs finalisés ou en cours de discussion.


Deux projets sont concernés : un premier en français langue étrangère, mis en oeuvre par le laboratoire de l'Université de La Réunion ICARE et le département de Français Langues étrangères de l'établissement, avec le soutien de la Direction des relations internationales. Celui-ci s'inscrit dans la suite d'actions communes (une école doctorale régionale financée par l'agence universitaire de la Francophonie, une école d'été en méthodologie de la recherche) et prévoit l'organisation de formations suivies pour les enseignants de l'Université de Kenyatta désireux de réaliser une thèse et des enseignants-chercheurs visant l'encadrement de doctorants.


Le second domaine de coopération concerne l’énergie solaire et photovoltaïque. De nombreux échanges avaient déjà eu lieu entre l’Université de La Réunion et l’ambassade du Kenya pour la mise en place d’un programme de recherche et surtout d’une formation en photovoltaïque, qui interviendrait en parallèle du projet de centrale photovoltaïque pilote de 100 kW, pilotée par l’entreprise Urbasolar et construite sur le site de l’Université de Kenyatta.


Faisant partie de la délégation du Président de la République lors de sa visite au Kenya et soutenue par l’Ambassade de France au Kenya, l’Université de La Réunion acquiert ainsi une belle visibilité pour développer son offre de formation et de recherche dans ce pays.