UR et UoM- une recherche sur les plastiques biologiques

Suite à la publication du premier appel à projet PHC (programme Hubert Curien) Le Réduit en juillet 2019,
l’université de la Réunion, et plus particulièrement le laboratoire PIMENT, a remporté un projet en partenariat avec
l’Université de Maurice en proposant une recherche comparée sur l’utilisation et l’achat de plastiques biologiques
par les consommateurs.
Ce PHC Le Réduit est un programme mis en œuvre, pour Maurice par le Ministère de l’Education et des Ressources
Humaines, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et pour la France par le Ministère de
l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de
l’Innovation (MESRI) et l’Ambassade de France à Maurice. L’objectif est d’encourager de nouveaux projets de
recherche bilatéraux France Maurice, de développer des synergies entre les deux communautés scientifiques et
d’établir des réseaux durables.
Le PHC Le Réduit permet de financer des mobilités de chercheurs entre les laboratoires partenaires. Ce projet
débutera ce 25 novembre 2019 et se terminera en décembre 2020. Les deux équipes projet se compose comme
suit :
- Pour la France : Fiona Benard (MCU), Amandine Junot Payet (Post-Doc), Leslie Bertil (Doctorante) et Jean-
Philippe Praene (enseignant-chercheur)
- Pour Maurice : Pratima Jeeath (Senior Lecturer / Head of Dpt.), Dinesh Surroop (Associate Professor) et
Nausheen Jaffur (Phd Student)
Le projet intitulé « étude sociale sur la perception et l'acceptabilité des produits composites renforcés issus de
matières lignocellulosiques telles que les plastiques biologiques à Maurice et à la Réunion pour remplacer les
plastiques traditionnels » a pour objectif d’étudier et d’analyser la consommation dans le contexte de la durabilité,
en particulier l'attitude et le comportement des consommateurs vis-à-vis des produits issus de la biomasse.