Mobilité Internationale de Crédits

 

 

Avotra, Daniel, Flavio et Gérard, étudiants de l’Université Catholique de Madagascar, ont été sélectionnés pour être les premiers étudiants de leur établissement à bénéficier du financement Erasmus+ « mobilité internationale de crédits » leur permettant de venir étudier un an en Master « Economie appliquée » en 2016-17. A la fin de leur année, ils reviennent sur cette expérience et sur ce qu’elle leur a apporté.

 

 

Boris et Mao, étudiants Cambodgiens de l’Institut technologique du Cambodge (Phnom Penh), sont venus étudier en 4ème année du diplôme d’ingénieur de l’ESIROI à l’Université de La Réunion en 2017-18, dans le département « Agroalimentaire ». Ils témoignent de leur parcours, avec les moments difficiles et ceux plus heureux de cette année très riche en expériences et en enseignements.

Entre 2017 et 2019, grâce au financement Erasmus+ mobilités internationales de crédits (MIC), 11 étudiants de l’université Libanaise (UL) sont venus étudier un an à l'UR pour suivre le  master 2 Biologie Santé, et 5 enseignants-chercheurs de l'UR sont allés à université Libanaise (UL) donner plusieurs heures de cours dans le Master partenaire (diagnostic moléculaire et sciences forensiques).
Les étudiants de l’UL accueillis à l'UR ont pu valider à la fois le master de l’UR et celui de l’UL, à savoir le master diagnostic moléculaire et sciences forensiques. 3 d'entre eux poursuivent aujourd'hui une thèse au laboratoire PIMIT, en cotutelle avec leur université d'origine.
 

Les étudiants et personnels impliqués dans ce Master travaillent également au sein de l'Unité de Mixte de Recherche (UMR)  « Processus Infectieux en Milieu Insulaire Tropical" (PIMIT) qui a été créée au 1er janvier 2015 et est quadri tutelle (Université de La Réunion, INSERM U1187, CNRS 9192, IRD 249). Cette unité de 36 membres (20 chercheurs et enseignants-chercheurs 2,5 techniciens) mène des recherches sur les risques infectieux endémiques et émergents à La Réunion et dans les îles du Sud-Ouest de l’océan Indien, en développant une démarche multidisciplinaire et systémique. Son objectif est de décrire, selon l’approche intégrée dite « One Health », les processus infectieux survenant chez l’homme en prenant en considération les réservoirs animaux émetteurs de pathogènes zoonotiques, les écosystèmes  dans lesquels ils évoluent et leur dynamique propre.

 

Plus d'informations: https://pimit.univ-reunion.fr/

Lors de sa mobilité au Parvatibai Chowgule College à Goa en Inde, effectuée du 23 au 27 août 2018, le Docteur Rémi Barrué-Belou a discuté des possibilités d'échanges et de projets communs de recherche avec les directeurs des composantes d'économie, géographie, littérature et langues. Il a pu renforcer les liens préexistants avec un chercheur en géographie et échanger sur des questions relatives à l’organisation des territoires en Inde. La signature du contrat de partenariat entre nos établissements a clos son séjour. 

Le Docteur Rémi Barrué-Belou est maître de conférences en droit public, responsable de l'axe de recherche "Droit et phénomènes transnationaux" au centre de recherches juridiques et directeur du M1 Droit public.