COVID-19 : FERMETURE DE TOUS LES SITES ET POINT SUR LA SITUATION

Depuis le 17 mars 2020 jusqu’à nouvel ordre l'établissement est fermé. Ces dispositions concernent l'ensemble des sites de l'établissement, à savoir :

• Le campus du Moufia,
• Le site du Parc Technologique Universitaire
• Le site de la Victoire
• Le site de Bellepierre
• Le campus du Tampon
• Le site de Terre-Sainte
• Le site du Maïdo.

Point sur la situation

[Mise à jour du 20/04 à 21:09]

Message du président de l'Université de La Réunion, Frédéric MIRANVILLE

Dans son allocution du 13 avril 2020, Monsieur le Président de la République a prolongé le confinement jusqu’au 11 mai prochain, date à partir de laquelle une phase de déconfinement progressif pourrait alors s’amorcer. Les modalités opératoires de cette étape particulièrement délicate et sensible sont, à l’heure actuelle et comme précisé par Monsieur le Premier Ministre le 19 avril 2020, encore à l’étude et beaucoup d’incertitudes demeurent encore sur sa mise en place tant au niveau national qu’en Outre-mer.

S’agissant des universités, Il a clairement été précisé que les enseignements ne reprendraient pas physiquement avant le début des vacances d’été métropolitaines et que le gouvernement précisera « la bonne organisation qui sera nécessaire, en particulier pour les examens et les concours ».

Dès cette annonce, avec l’équipe présidentielle, nous avons sollicité nos interlocuteurs des différents réseaux des gouvernances universitaires et de la CPU, afin d’avoir plus de précisions quant à la déclinaison des annonces qui avaient été faites pour les universités. Ces données sont en effet nécessaires pour anticiper autant que possible la reprise très progressive des activités, hors enseignement en présentiel. Il nous a immédiatement été indiqué que le Ministère travaillait à des orientations plus concrètes, qui allaient être communiquées dans les plus brefs délais aux établissements.

Connaissant la préoccupation très forte de la communauté universitaire sur la question essentielle des modalités d’évaluations pour ce semestre, Monsieur le Président du CAC avait dès le 10 avril, en lien avec Madame la VPCA FVU, convoqué une CFVU pour le 16 avril 2020. Cette séance avait pour objet de proposer des éléments de cadrage aux équipes pédagogiques, qui clarifient les principes que nous souhaitons voir se décliner dans les modalités de contrôles des connaissances et des compétences (MCCC) de l’ensemble des formations suivies par nos étudiants et usagers, dans le respect des textes et règlements en vigueur. Les nouvelles orientations du Ministère ne nous étant parvenues que le 16 avril 2020, la CFVU a donc été reportée à une autre date la plus proche possible.

Néanmoins, lors de la CFVU que Monsieur le Président du CAC avait convoquée pour le 07 avril 2020, des discussions avaient déjà pu être engagées avec l’ensemble des élus et des principes avaient pu émerger. Ces principes me semblent aujourd’hui acquis et s’énoncent comme suit :

  1. Principe de non pénalisation des étudiant(e)s : il s’agit ici de faire preuve de bienveillance vis-à-vis de nos étudiant(e)s et de tenir compte de la répercussion de la modification brutale des modalités d’enseignement à partir du 17 mars 2020 sur les conditions de réussite ;
  2. Principe de minimisation des contraintes des enseignant(e)s : nos équipes pédagogiques sont extrêmement mobilisées depuis le début du confinement et se sont investies considérablement pour que notre plan de continuité pédagogique soit une réalité, en gérant de multiples contraintes et préoccupations en parallèle ;
  3. Principe de prise en compte du risque de fracture numérique : nos étudiant(e)s sont pour nombre d’entre eux en situation très précaire et ne bénéficient pas de bonnes conditions de travail en raison de difficultés d’accès à internet ou encore de moyens informatiques limités ou partagés ;
  4. Principe d’anticipation des épreuves : l’anxiété que génèrent des épreuves en temps normal est décuplée par la situation de crise grave que nous traversons et il est donc sage de laisser un temps suffisant entre l’annonce et la réalisation des épreuves en particulier ;
  5. Principe d’égalité de traitement entre les candidat(e)s : cette condition est indispensable à l’accoutumée mais doit faire l’objet d’une attention toute particulière dans les circonstances que nous vivons en ce moment, avec des repères différents de la normale.

Nous savons que les étudiants sont très inquiets de la façon dont vont se dérouler les différentes évaluations de ce semestre et je tiens, au nom de l’ensemble de l’équipe présidentielle, à les rassurer : nous mettrons tout en œuvre pour que les principes énoncés ci-dessus se déclinent dans l’ensemble des formations, de façon juste et bienveillante, afin que leur avenir ne soit pas terni par cet épisode de crise imprévu et anxiogène qui nous a toutes et tous surpris par son ampleur et ses conséquences sur notre quotidien. Les étudiants en situation de handicap en particulier feront l’objet d’un accompagnement spécifique et renforcé, sous la responsabilité de Madame la VP EFH et de ses équipes de la mission handicap.

S'agissant de la préparation du retour des personnels au sein de l’établissement, nous avons fait le choix de mettre en place un comité d’élaboration du plan de déconfinement de notre université, s’appuyant sur toutes les compétences et connaissances essentielles pour définir des modalités d’une reprise de l’activité (hors enseignement) efficaces et partagées. Notre priorité a toujours été et restera la protection de la santé de l’ensemble des personnels de l’établissement et c’est cette préoccupation principale qui guidera les travaux du comité. Il entrera en fonction dès cette semaine et devrait être en mesure de proposer un plan de déconfinement pour le lundi 04 mai 2020. Il va sans dire que ce plan devra être actualisé en permanence en fonction des informations sanitaires et sociales et qu’il tiendra compte, autant que faire se peut, des suggestions et demandes que vous nous formulerez le cas échéant.

Chères et chers collègues, chères et chers étudiants, je tiens à vous affirmer que je ne procèderai à la réouverture de l’établissement qu’à la seule condition que le plan de déconfinement qui aura été élaboré soit pleinement fonctionnel et qu’il garantisse la protection de l’ensemble des personnels et des usagers de nos campus.

D’ici-là, nos actions de solidarité se poursuivent et s’amplifient et je tiens une nouvelle fois à vous remercier toutes et tous très vivement pour votre soutien sans failles aux personnels de santé, de même que pour vos nombreuses actions à destination de ceux qui en ont le plus besoin.



Soyez assuré(e)s, chères et chers collègues, chères étudiantes, chers étudiants, chères et chers partenaires, de mon engagement à vos côtés.

Mis à jour le 29/03/2020 à 14h30