L'Université de La Réunion "exporte" son master Génie Civil à l'Université des Mascareignes (Maurice)

Après une première délocalisation à Madagascar en 2008, le Master Génie civil de l'Université de La Réunion renouvelle l'expérience internationale.

Former les étudiants en sciences de la construction, de l’aménagement, de l’énergie et de l’environnement, permettre des débouchés vers les métiers en lien avec la maîtrise d’ouvrage et la maitrise d’oeuvre en Génie civil, Génie urbain, Génie énergétique et Génie de l’environnement ou offrir un accès à la recherche : tels sont les objectifs du Master Génie Civil, dispensé par l'Unité de Formation Sciences de l'Homme et de l'Environnement (UFR SHE), sur le campus du Tampon de l'Université de La Réunion depuis 2006.


Ce lundi 4 février, Frédéric MIRANVILLE, Président de l'Université de La Réunion et Radhakhrishna SOMANAH, Directeur Général de l'Université des Mascareignes ont signé une convention d'application pour la mise en oeuvre de ce diplôme sur l'île soeur. La première promotion (entre 15 à 20 étudiants) effectuera sa rentrée en septembre 2019 pour le niveau Master 1 et en 2020 pour le Master 2.

Cette convention d’application fait suite à la signature de l’accord-cadre entre l’Université de La Réunion et l’Université des Mascareignes intervenue le 14 mai 2018.

Bénéficiant du soutien et de l’expertise de la Direction des Relations Internationales de l'établissement en matière de développement de formalisées internationalisées, cette délocalisation permettra de mettre en synergie les savoirs et savoir-faire développés à l’échelle de l’océan Indien au niveau des trois îles partenaires. Les échanges de compétences se feront dans une approche réciproque autour des mises en oeuvre des formations à La Réunion, à Madagascar et à l’Ile Maurice.

« Il s’agit pour l’établissement de poursuivre, dans le cadre de sa stratégie à l’international, son second objectif : vendre la marque « Université de La Réunion » à l’international », indique Anne-Françoise ZATTARA-GROS, Vice-présidente en charge des relations internationales et de la coopération régionale.