Schéma pluriannuel de mise en accessibilité

Septembre 2019-Septembre 2022

Suivi de versions

Date

Version

Auteur

Description

17/12/2020

v.1

Équipe SWAN

Première version du SPAN

 

Introduction

L’article 47 de la loi no 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes rend obligatoire à tout service de communication publique en ligne d’être accessible à tous.

La mise en application de cette loi est facilitée par la nomination d’un référent en accessibilité numérique, dont la vocation est de porter la politique de mise en accessibilité numérique de l’établissement.

L’ambition d’un numérique inclusif à l’échelle d’un établissement ne peut s’envisager qu’en transversalité. Tous les acteurs sont impliqués, du décideur au technicien, du chef de projet au développeur et au producteur de contenu, et ceci à toutes les étapes du projet.

 

Politique d’accessibilité

L’accessibilité numérique est devenue un des axes prioritaires de l’université de La Réunion pour le numérique. En 2018, suite à la validation du Schéma Opérationnel de l’université de La Réunion adossé au Contrat d'Établissement (SOURCE), une enveloppe de 17500 euros est attribuée pour une première opération d’audit et de correction du site institutionnel.
Cette première action destinée à établir un état des lieux devra permettre d’évaluer les besoins en formation et en compétences nécessaires à ce type de projet.
L’université de La Réunion compte monter en puissance en ce domaine en fonction des moyens qu’elle pourra y investir. Ce projet est confié conjointement au pôle égalité femme homme et prévention des discriminations et à la cellule web de la Direction des Usages du Numérique.

En décembre 2019, l’université de La Réunion crée la Direction de l’Audiovisuel du Multimédia et de l’Accessibilité Numérique (DAMAN), qui comprend un Service du Web et de l’Accessibilité Numérique (SWAN), mettant ainsi fonctionnellement l’accent sur ce domaine crucial pour un numérique inclusif. 

Ressources humaines et financières affectées à l’accessibilité numérique

Fin 2018, une seule personne s’occupe de ce projet sur le plan technique. L’université s’appuiera sur l’expertise de prestataires spécialisés dans l’accessibilité numérique pour conduire l’audit et suivre les opérations de corrections.
Une partie de l’enveloppe SOURCE sera donc consacrée à l’audit, le reste sera investi dans les correctifs.

Comme l’exige la loi, la nomination d’un référent en accessibilité numérique est entérinée dès septembre 2019, avec le recrutement de  Monsieur Pierre Reynaud sur cette fonction.

En septembre 2020, le SWAN accueille un nouveau personnel à mi-temps qui interviendra dans le domaine de l’accessibilité numérique.

Organisation de la prise en compte de l’accessibilité numérique

Action de formation et de sensibilisation

Afin de faire progresser notre établissement dans le domaine de l’accessibilité numérique, il nous faut :

  • sensibiliser la communauté universitaire ;
  • former les acteurs du numérique ;
  • informer les décideurs et managers.

Divers ateliers de sensibilisation sont organisés à l’attention de toute la communauté universitaire. 

Le SWAN organise et participe à diverses conférences sur le sujet.

Les personnels du SWAN ont tous suivi une formation à l’audit.

La formation des développeurs de la DSI est prévue début 2021.

Recours à des compétences externes

La société Koena accompagne l’université dans son projet d’amélioration du site web institutionnel en effectuant l’audit initial et en accompagnant l’établissement tout au long du développement  et de la mise en production des correctifs.

Les correctifs sont réalisés par la société E-magineurs ainsi que la société Talan.

Les développeurs de la DSI seront aussi formés par un prestataire.

Prise en compte de l’accessibilité numérique dans les projets

Les objectifs d’accessibilité et de conformité au RGAA vont être inscrits et rappelés dès le début des projets dont ils constitueront un axe majeur et une exigence de base. Nous travaillons à un modèle de cahier des charges qui facilitera cet objectif.

Recensement

L’université de La Réunion ne compte pas moins d’une cinquantaine de sites web de communication, une trentaine de blogs. Il faut ajouter à cela les diverses plateformes pédagogiques et les applications métiers de la DSI. Un recensement plus précis sera effectué à l’horizon de 2021.

Évolution

La conception et le développement d’un site accessible démarrera au premier semestre 2021.